Le Séminaire d’études françaises encadre des doctorats en littérature française et, si le sujet le justifie, en littérature générale.

Les doctorant-e-s sont normalement intégré-e-s au Programme doctoral de littérature de Bâle, dont font également partie des jeunes chercheurs et chercheuses en littératures anglaise, allemande, italienne, espagnole, slaves, etc. Ce programme interdisciplinaire organise des rencontres régulières entre les étudiant-e-s et propose une large palette de formations pratiques et théoriques.

Il est également possible de mener un doctorat au sein du séminaire sans s’inscrire dans ce centre d’excellence.

La recherche au sein du Séminaire de français aborde toutes les époques et genres, du Moyen Age à la période contemporaine, mais privilégie toutefois deux grands axes :

  •  En étroite coordination avec le Programme doctoral de littérature, un axe Littérature et savoirs porte sur l’analyse des relations entre les œuvres littéraires et des champs comme les sciences, la théologie, le droit, la philosophie ou encore la médecine. Cette approche interdisciplinaire rejoint des enjeux très actuels de la recherche en sciences humaines. Elle se matérialise notamment dans des projets comme Communications. Les échanges entre l’homme, l’animal et la plante dans l’Europe de la première Modernité (FNS, Université de Bâle et Université de Strasbourg) ou The Power of Wonder (FNS-Sinergia, collaboration avec le Séminaire d’allemand de Bâle, les universités de Zürich et Freiburg a. Br.)

Le Séminaire organise régulièrement des colloques et conférences (La Poésie entre vers et prose aux 18e et 19e s., 2016 ; Plotting poetry, 2017 ; etc.). S’y ajoutent de nombreux partenariats avec des universités suisses et étrangères (École Normale supérieure, Paris-Sorbonne, Paris-Est, ENS-Lyon, Oxford, etc.), notamment dans le cadre de thèses en cotutelle.

Professeurs susceptibles de diriger des recherches

·      Prof. Dr. Dominique Brancher

·      Prof. Dr. Hugues Marchal

·      PD Dr. Jean-Jacques Queloz


Liste des doctorants

Sarah Brämer: Titre de la thèse : "Polémiques savantes et transferts culturels au siècle des Lumières. Étude de cas de la Divine Legation of Moses (1738-1741) de William Warburton et sa réception en France. Suivi d’un projet d’édition critique numérique de l’Essai sur les hiéroglyphes des Égyptiens (1744).“

Alexandra Delcamp

Augustin Lesage

Katienegnimin Seydou Konate : Titre de la thèse : « Bestiaire et Biotope végétal dans la littérature de jeunesse de Côte d’Ivoire ».

Rebekka Martic : Titre de la thèse : « Curiosité et cure de soi dans le penser de Montaigne ». 

Lara Nugues : Titre de la thèse : "Les humanités numériques au théâtre : poétique du couplet humoristique dans le vaudeville théâtral du XIXe".

Cécilia Roumi : Titre de la thèse : "Les poésies de la voix en France (1752-1792)".

Camille Rodic : Titre de la thèse : « Le soleil de la métaphysique dans la poésie française après Nietzsche chez Guillaume Apollinaire, Paul Valéry et Francis Ponge »

Nicolas Savoy : Titre de la thèse : "Le noël mis en abyme"

Anciens doctorant(e)s

Benoît Autiquet : Dissertation : "Écrire au risque de l’indignité. Le discours de l’autorité dans les Lettres (1586–1619) d’Étienne Pasquier (1529–1615)".

Elsa Courant : Dissertation : "Poésie et cosmologie dans la seconde moitié du XIXe siècle. Nouvelle mythologie de la nuit à l’ère du positivisme".

Nina Hugot : Dissertation : « D’une voix et plaintive et hardie ». La tragédie française et le féminin entre 1537 et 1583.

Jérôme Laubner: Dissertation : « Vénus malade : représentations de la vérole et des vérolés dans les discours littéraires et médicaux en France (1495-1633) ».

Nicolas Leblanc : Dissertation : La Poétique des émotions dans l’œuvre de Jacques Delille.

Thibaud Martinetti : Dissertation : "Les Muses de l’entomologie. Poétiques et merveilleux de l’insecte de Réaumur à Maeterlinck".

Yohann Ringuedé : Dissertation : Une crise de la modernité. Science et poésie dans la seconde moitié du XIXe siècle.